Accueil
le Cadre
Les Locations
L'histoire
Les Tarifs
Evènementiel
Contact
Accès
Liens

 

 

 

 

 

      

Le peintre André CHAPTAL    

Au coeur des Hautes Cévennes, niché au pied du Mont Lozère , Le "Mazet "Chaptal , ancienne magnanerie - élevage de vers à soie - demeure familiale du peintre André CHAPTAL (1906-1949)

André CHAPTAL est issu d'une vieille famille cévenole, son grand père Léon était éleveur de vers à soie. Le Mas était alors une importante magnanerie de la région. Le corps de bâtiment principal servait à l'élevage du ver à soie (pour le passage du ver au cocon). Avant  la transformation du ver en papillon, le cocon était ébouillanté. Cette opération s'effectuait  dans de grands récipients en cuivre dans l'actuelle grange. Le stade suivant consistait à l'opération de dévidage pour minutieusement défaire le cocon et ainsi en extraire le fil de soie. Les près entourant le Mas étaient plantés de mûriers pour nourrir les vers à soie très friands de leurs feuillages.

André CHAPTAL naît à GENOLHAC en 1906 dans cette bâtisse imposante. Son père Louis était alors liquoriste à Marseille, l'activité de la magnanerie ayant cessée. Cette demeure et son environnement seront pour le peintre une source d'inspiration permanente.   Déjà tout jeune, il savait qu'il voulait être peintre. Parallèlement à des études de droits à Aix-en-Provence,il fit les Beaux-Arts à Marseille, puis revint définitivement à GENOLHAC. Cela ne l'empêcha pas d'exposer aux Tuileries et dans des lieux tout aussi réputés. Pour la petite histoire, C'est André CHAPTAL qui initia Jean Pierre CHABROL au dessin, ce qui permit à ce dernier de devenir caricaturiste du journal l'Humanité avant de devenir écrivain.

André CHAPTAL, baptisé par ses contemporains "le Cézanne Cévenol", est inclassable parce que sa peinture est unique. Il peignait sans artifice et passait avec une grande facilité des plateaux sauvages du Mont Lozère balayés par les vents aux nus les plus sensuels. Il n'en reste pas moins un des plus grands peintres que les Cévennes aient connues, tant il est vrai qu'avec lui, les montagnes Cévenoles prirent une âme, peut-être parce qu'André CHAPTAL, par sa sensibilité exacerbée, sut, plus que tout autre, les rendre moins austères! C'est qu'il l'aimait cette terre, au plus haut point, au point même de fusionner en elle.

Mais comme il l'a écrit, sa plus belle création fut sa fille Christianne, qu'il surnommait affectueusement "Chatoune". Elle vit  à GENOLHAC dans la maison familiale avec son mari . Tous les deux aujourd'hui vous accueilleront chaleureusement dans cette bâtisse cévenole chargée d'histoire et de souvenirs.

Hélas c'est en pleine maturité qu'André CHAPTAL nous quitta le 03 Mai 1949 à l'âge de 43 ans.